BILAN DE COMPETENCES

Coup de projecteur sur vos aptitudes professionnelles…et bien plus !

bilan-competence

Le bilan de compétences, cet art que maîtrise Résilience KB

La vie d’un salarié est jalonnée d’étapes. Formation initiale, premier emploi, changement de poste, évolution interne, changement d’entreprise, etc : autant d’événements qui façonnent un nouvel individu.

Aussi, on n’est plus la même personne ni le même salarié que l’on était en début de parcours ou après 5, 10 ou 25 ans d’une vie professionnelle. Cette réalité, ainsi que les accidents conjoncturels font parfois naître le besoin ou l’envie d’une réorientation.

 

C’est là, au croisement entre les acquis et les aspirations, qu’intervient le bilan de compétences.

  • NATURE ET CONDITIONS DE REALISATION
  • PROGRAMME
  • OBJECTIFS
  • DUREE
  • HORAIRES
  • PRE-REQUIS
  • PUBLIC
  • METHODES PEDAGOGIQUES
  • MOYENS 
  • INTERVENANT
  • EFFECTIFS PAR SESSION
  • LIEUX ET MODALITES D’EVALUATION
  • COUTS PEDAGOGIQUES
  • DEONTOLOGIE
NATURE ET CONDITIONS DE REALISATION

Nature de l’action de formation

  • Le bilan de compétences mentionné au 2° de l’article L. 6313-1 du code du travail rentre dans la catégorie des actions de formation concourant au développement des compétences.
  • Les bilans de compétences définies à l’article R. 6313-4 du code du travail ont pour objet de permettre à des travailleurs d’analyser leurs compétences professionnelles et personnelles ainsi que leurs aptitudes et leurs motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.


Conditions de réalisation du bilan de compétences

  • Le bénéficiaire atteste du caractère volontaire de sa démarche. Il s’engage à fournir toute information utile à une mise en œuvre efficace du bilan de compétences.
  • Le bilan de compétences donne lieu à la rédaction d’un document de synthèse en vue de définir ou de confirmer un projet professionnel, le cas échéant, un projet de formation.
  • Le prestataire est tenu d’informer le bénéficiaire des moyens matériels et humains dont il dispose pour la réalisation du bilan de compétences.
  • Il s’engage à lui proposer une prestation conforme aux dispositions des articles « R.6313-4 à R.6313-8 »


PROGRAMME

Entretien préalable à la réalisation du bilan (gratuit et sans engagement)

• Initier un contact avec le conseiller qui sera l’interlocuteur durant le bilan

• Clarifier les attentes du bénéficiaire

• Informer sur le déroulement total du bilan (informations pratiques et légales)

• Etablir un devis de prestation

a) Une phase préliminaire qui a pour objet :

 de confirmer l’engagement du bénéficiaire dans sa démarche

 de définir et d’analyser la nature de ses besoins

 de l’informer des conditions de déroulement du bilan de compétences, ainsi que des méthodes et techniques mises en œuvre.

La phase préliminaire permet d’analyser la demande et de fixer les objectifs personnalisés du bilan : il s’agit de concevoir un

projet de bilan en adéquation avec la situation, les attentes et les motivations du candidat. Un contrat pédagogique fixant les objectifs personnalisés du bilan est établi conjointement avec le bénéficiaire. Il aura valeur de référence sur toute la durée du bilan


b) Une phase d’investigation permettant au bénéficiaire :

 d’analyser ses motivations et intérêts professionnels et personnels ;

 d’identifier ses compétences et aptitudes professionnelles et personnelles et le cas échéant, d’évaluer ses connaissances générales

 de déterminer ses possibilités d’évolution professionnelle.



c) Une phase de conclusions qui, par la voie d’entretiens personnalisés, permet au bénéficiaire :

 de prendre connaissance des résultats détaillés de la phase d’investigation

 de recenser les facteurs susceptibles de favoriser ou non la réalisation d’un projet professionnel et le cas échéant, d’un projet de formation

 de prévoir les principales étapes de la mise en œuvre de ce projet.

La phase de conclusions du bilan de compétences, se termine par la présentation au bénéficiaire du document de synthèse. Le document de synthèse est élaboré pendant la phase de conclusions du bilan de compétences.

Il comporte les indications suivantes :

 circonstances du bilan

 compétences et aptitudes du bénéficiaire au regard des perspectives d’évolution envisagées

 le cas échéant, éléments constitutifs du projet professionnel et éventuellement du projet de formation des bénéficiaires et principales étapes prévues pour la réalisation de ce projet.

 L’élaboration d’un plan d’action

Un entretien de suivi à 6 mois est programmé à l’issue du bilan.


OBJECTIFS

Le bilan de compétences a pour objectif de permettre d’analyser les compétences professionnelles et personnelles ainsi que les aptitudes et les motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation.

La prestation permet aux bénéficiaires :

d’analyser leurs parcours professionnels

d’établir leur portefeuille de compétences

définir leurs aptitudes professionnelles

déterminer leurs valeurs et leurs motivations

d’envisager éventuellement un nouveau métier, un autre secteur, une formation,

définir un projet professionnel réaliste

définir les étapes et le plan d’action du nouveau projet

DUREE

Le bilan se déroule sur durée maximale 24 heures d’entretiens individuels en face à face.

La durée du bilan et le rythme des entretiens sont définis en fonction des objectifs du bilan et de la problématique du bénéficiaire lors de l’entretien préalable à la réalisation du bilan.

HORAIRES

9h – 12h

Pause de 15 minutes par demi-journée

13h00 – 17h

PRE-REQUIS

Niveau d’entrée : sans niveau spécifique.

Modalités d’admission : Entretien d’accueil préalable au démarrage du bilan (gratuit et sans engagement)

PUBLIC

Les salariés du secteur privé, en contrat à durée indéterminée ou déterminée.

Les salariés du secteur public (fonctionnaires ou agents non titulaires).

Les demandeurs d’emploi, Les travailleurs non-salariés.


METHODES PEDAGOGIQUES
  • Expérientiel
  • Théorie
  • Pratique
MOYENS 

Moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement

Chaque bénéficiaire est suivi par un conseiller unique (celui qui a rencontré le candidat lors de l’entretien préliminaire, et qui réalise l’accompagnement du début jusqu’à la fin). La prestation est réalisée par Monsieur Philippe WASBAUER, titulaire d’une Maîtrise de sciences économiques, d’un DESS en Ressources Humaines et ayant 20 ans d’expériences dans la pratique du bilan de compétences.

  • La mise à disposition de ressources documentaire : le bénéficiaire du bilan de compétences pourra accéder à des sources d’information variées : fiches métiers, informations sur les organismes de formation et leurs programmes, informations sur la création d’entreprise, informations sur le marché de l’emploi et les techniques de recherches d’emplois.
  • Un réseau de partenaires à la disposition du bénéficiaire : le cabinet met à disposition du bénéficiaire son réseau d’interlocuteurs exerçant le ou les métiers qui correspondent à ses aspirations, afin de les interviewer et pouvoir se faire une idée la plus objective possible de l’adéquation, ou non, entre ses acquis, motivations, potentiels, et le métier ciblé. L’objectif est qu’il parvienne à une vision concrète du métier ou du poste, racontée par un professionnel qui l’exerce.

Moyens permettant d’apprécier les résultats de l’action

  • Le bilan de compétences aboutit à l’élaboration par le consultant, et sous sa seule responsabilité, d’un document de synthèse rappelant d’une part
  • Les circonstances dans lesquelles le bilan de compétences s’est déroulé
  • Les compétences et aptitudes de l’intéressé au regard des perspectives d’évolution envisagées
  • Le cas échéant, les éléments constitutifs de son projet professionnel ou de son projet de formation ainsi qu’éventuellement les principales étapes prévues pour sa mise en œuvre.
  • Transmission du document de synthèse
  • Le document de synthèse ne pourra être communiqué à un tiers (y compris l’employeur) sans le consentement écrit du bénéficiaire. La personne ayant connaissance des données du bilan s’engage à ne pas communiquer à des tiers les informations qui auront été portées à sa connaissance. La décision de transmission du document de synthèse à l’employeur appartient au salarié. Ce document de synthèse peut être communiqué, à la demande du bénéficiaire, à l’opérateur du conseil en évolution professionnelle mentionné à l’article L. 6111-6 du code du travail.
  • Le consultant établit un plan d’action qui matérialise le degré d’atteinte des objectifs
  • A l’issue du bilan, après validation du projet et remise de la synthèse écrite au bénéficiaire le consultant proposera systématiquement au bénéficiaire un suivi comprenant à minima un entretien dans les 6 mois qui suivent le bilan afin de mise en œuvre de son projet.


Moyens permettant de suivre l’exécution de l’action

  • Un état d’émargement permettant de justifier la réalisation de l’action est signé par le bénéficiaire et le consultant pour chaque demi-journée de formation.
INTERVENANT

Kaal BIAYI

EFFECTIFS PAR SESSION
  • En groupe
  • Minimum 05 personnes
  • Maximum 10 personnes
  • Formation individuelle
LIEUX ET MODALITES D’EVALUATION

En présence au 1A Rue de l’Expansion 67210 Obernai

Lieu de formation accessible aux personnes à mobilité réduite.

ou à distance via plateforme ZOOM


Responsable Pédagogique : KAAL BIYAI

Téléphone mobile : 07 81 74 07 04

Adresse mail : kaal.biayi@resilience-kb.com


Après un premier contact téléphonique, nous nous engageons à proposer un premier entretien d’accueil (gratuit et sans engagement) au plus tard, dans les 10 jours suivant le premier contact téléphonique. La prestation commence au plus tard 10 jours après validation du financement. Nous recevons uniquement sur rdv.

Sanction de la formation

En application du Code du travail, une attestation mentionnant les objectifs, la nature et la durée de l’action et les résultats de l’évaluation des acquis de la formation sera remise au stagiaire à l’issue de la formation.

COUTS PEDAGOGIQUES

24 heures à 2400 euros TTC.

Un devis détaillé est remis au candidat à la fin de l’entretien

DEONTOLOGIE

Le centre de formation s’engage à respecter les obligations déontologiques fixées par la réglementation définie ci-dessous :

1. Respecter du consentement du bénéficiaire

2. Ne pas faire de prosélytisme sur le bilan de compétences lors de l’entretien d’accueil et de présentation du cabinet.

3. Etablir une convention tripartite précisant notamment la nature des informations transmises au prescripteur.

4. Respecter le secret professionnel (les personnes chargées de réaliser et de détenir les bilans de compétences sont soumises aux dispositions de l’art des articles 226-13 et 226-14 du code pénal en ce qui concerne les informations qu’elles détiennent)

5. La nature et la teneur des investigations menées par le prestataire : les informations demandées au bénéficiaire doivent présenter un lien direct avec l’objet du bilan de compétences. Le bénéficiaire est tenu d’y répondre de bonne foi, dès lors que les questions remplissent les conditions précédemment citées.

6. Le bilan doit être organisé en 3 phases identifiables (Préliminaire, Investigation et Conclusion)

7. Notion de propriété du bilan : le bénéficiaire est seul destinataire des résultats du document de synthèse. Les résultats totaux ou partiels sont conditionnés à l’autorisation du bénéficiaire et sont définis dans la convention tripartite.

8. L’intégralité des résultats du bilan de compétences doit être restituée au bénéficiaire

9. Le document de synthèse est établi par le prestataire sous sa seule responsabilité. Il doit être présenté avant sa rédaction finale, au bénéficiaire pour d’éventuelles modifications.

10. Le recours à des méthodes / techniques fiables

11. Détruire l’intégralité des documents à l’issue du Bilan « Les documents élaborés pour la réalisation d’un bilan de compétences sont aussitôt détruits par l’organisme prestataire, toutefois le document de synthèse pourra être conservé sur demande écrite du bénéficiaire fondée sur la nécessité d’un suivi de sa situation ; dans cette hypothèse, ils ne pourront être gardés plus d’un an (art R. 6313-7 et L. 6313-4 du code du travail


Prochaine session

Début : dates à venir

Lieu : 1A rue de l’Expansion 67210 Obernai

Satisfaction

0% des participants ont été satisfaits de cette formation.

Réussite à l’examen

0%

Prise de recul et perspectives

Lorsqu’un salarié souhaite donner une nouvelle impulsion à sa carrière, le bilan de compétences dresse un panorama exhaustif de ce qu’il est à un instant T. C’est d’ailleurs dans cet esprit que le code du travail (Article L6313-10) le présente comme un dispositif aux contours bien définis. Ainsi, le bilan de compétences devra permettre à tout un chacun « d’analyser ses compétences professionnelles et personnelles, aptitudes et motivations afin de définir un projet professionnel et, le cas échéant, un projet de formation ».


Dès lors, le bilan de compétences se doit d’aborder l’individu dans sa globalité :

Analyse transactionnelle

Communication non violente

Techniques de team-building

QPM (Quantic Potential Measurement)

Process Communication

C’est en exploitant l’ensemble de ces dimensions que pourra être fixé un nouveau cap professionnel. Avec l’appui opérationnel et le regard expérimenté d’un formateur, la personne accompagnée s’ouvrira à de nouveaux métiers et perspectives. Elle sera également en mesure de définir le plan d’action qui lui permettra de concrétiser son objectif.

Les étapes du bilan de compétences en 24 heures

01

La phase préliminaire

Elle consiste à dresser un premier diagnostic quant à la situation de la personne accompagnée. Celle-ci fait connaissance avec son conseiller en bilan de compétences, lequel présente le dispositif et ses objectifs. C’est à ce moment là qu’il conviendra de s’assurer de la pertinence du bilan de compétences.

02

Investigation

C’est le coeur de l’accompagnement. Durant cette phase, le bénéficiaire analyse tout d’abord son parcours, sa personnalité, ses acquis, ses attentes et contraintes. Ensuite, dans une approche « prospective », la personne accompagnée va définir ses projets potentiels. Il lui faudra les confronter aux réalités du marché, identifier les ressources favorisant leur concrétisation et définir le plan d’action adéquat (formation, etc.).

03

Conclusion

Elle marque l’aboutissement du bilan de compétences. À travers une synthèse détaillée, le conseiller formalise l’ensemble des points abordés durant l’accompagnement. Le bénéficiaire se voit ainsi remettre un véritable caryotype de ce qu’il est, ainsi qu’une feuille de route qui le guidera vers le professionnel qu’il sera.

La flexibilité selon KB Résilience

Dans le cadre de notre prestation de bilan de compétences, nous nous adaptons aux besoins de chacun. Nous pouvons intervenir en entreprise, mais aussi dans nos locaux d’Obernai, ou encore dans tout lieu propice à un travail efficace et empreint de confidentialité.

Prochaine session

Début : dates à venir

Lieu : 1A rue de l’Expansion 67210 Obernai

Satisfaction

0 % des participants ont été satisfaits de cette formation.

Réussite à l’examen

0 %

VOULEZ-VOUS INVESTIR EN VOUS ? PARLONS-EN !

Organisme de formation et cabinet de coaching basé à Obernai et opérant sur toute la France (métropole et DOM-TOM).

accessibilite-handicap

CONTACT

1A rue de l’Expansion

67210 OBERNAI

03 88 50 15 39

contact@resilience-kb.com

SOCIAL



© RESILIENCE KB, 2022